Pourquoi investir dans un autoradio android Nissan ?

L’autoradio android Nissan est l’avenir des équipements de navigation et de divertissement dans le domaine de l’automobile. Comme beaucoup d’appareils similaires, il conforte l’issue de la compétition sur les logiciels d’autoradio 2 DIN android. Il s’agit concrètement d’une transition progressive vers les systèmes à code ouvert pour le contrôle de la technologie des voitures modernes.

Compétition sur les logiciels d’équipements d’infodivertissement

La puissance d’une voiture fut longtemps mesurée au nombre de chevaux et à la plus forte accélération. Les critères modernes tiennent toutefois davantage à l’infodivertissement et aux gadgets électroniques. Les consommateurs modernes prêtent toujours attention à ce qu’il y a sous le capot d’une voiture. Ils sont toutefois aussi plus attentifs aux éléments de tableau de bord comme l’autoradio android Nissan. Cela a conduit à l’émergence d’une bataille d’ingéniosités technologiques dans l’industrie automobile.

Cette bataille est basée sur la nature du logiciel utilisé pour contrôler les gadgets du tableau de bord. Il s’agit plus spécialement du choix entre les logiciels propriétaires d’un côté et opens sources de l’autre. L’issue de cette compétition est déterminante pour l’aspect et le fonctionnement de l’électronique automobile. Certains constructeurs automobiles ont déjà commencé à explorer les écosystèmes ouverts et fermés. Il est intéressant d’établir comment ces recherches vont s’appliquer aux voitures de demain.

La quantité de logiciels de navigation automobile augmente de façon exponentielle. L’avènement des systèmes complexes d’information et de divertissement en nuage conforte cette évolution. Une voiture moderne typique compte près de 100 millions de lignes de code dans sa base de données informatique.

Les logiciels sont autant un avantage concurrentiel pour les constructeurs automobiles que pour les grands gréant du secteur numérique. Les cycles de développement des voitures se mesurent toutefois en années. Celles de l’industrie de l’électronique grand public se mesurent pourtant en mois. La course s’accélère et amène les entreprises comme Cisco à s’impliquer dans l’industrie automobile. Eddy Cue, un cadre de chez Apple, fait maintenant partie du conseil d’administration de Ferrari.

Les consommateurs exigent des constructeurs qu’ils les aident à suivre le rythme de l’électronique grand public sur leur voiture. Ils ont de grandes difficultés à suivre le rythme des changements par eux-mêmes.

Transition progressive vers les systèmes à code ouvert

Les logiciels fermés sont toujours assez fonctionnels dans cette perspective. QNX et Microsoft en sont de bons exemples. Windows Embedded est surtout connu comme la plateforme sur laquelle est basé le système de synchronisation Ford. Cette société soutient également des systèmes similaires de Kia, Fiat et 15 autres constructeurs automobiles. QNX développe des logiciels d’infodivertissement avec qualité sonore pour Audi, BMW, Ford, GM, Honda, Mercedes et Toyota et est utilisé dans des millions de voitures.

Linux est toutefois aussi entré dans la course et compte bien prendre la tête face à ses concurrents. Nissan et Toyota sont les premiers constructeurs automobiles à s’orienter vers les systèmes ouverts. La conception des équipements tels que l’autoradio android Nissan a de quoi en témoigner. Les fournisseurs de haut niveau comme Harman, Intel et Nvidia ont suivi la même approche.

Les logiciels open source s’établissent progressivement comme les vainqueurs de la bataille des systèmes d’exploitation pour l’infodivertissement. Le lancement en 2009 de Genivi, une société à but non lucratif, y est pour beaucoup. Cette société insiste sur l’introduction généralisée de plateformes d’infodivertissement à code ouvert comme celle de l’autoradio android Nissan dans les voitures.

Les marques BMW, GM, Honda, Hyundai, Nissan, Harman, Bosch, et Continental font partie de la société Genivi. Ford et BMW se sont aussi lancés dans les projets à source ouverte avec OpenXC et les webinos. Les constructeurs automobiles ont une grande préférence pour l’aspect ouvert du système des appareils comme l’autoradio android Nissan. Ces derniers leur apportent en effet un meilleur contrôle sur les plateformes logicielles. Ils ont aussi la possibilité d’adapter les fonctionnalités et l’expertise de leurs équipements pour répondre aux besoins spécifiques de leurs clients.

Laisser un commentaire